16 Dec, 2018
vendredi, 09 novembre 2018 13:53

Retour en Haïti de 184 migrants en provenance de Chili : Le GARR s’inquiète Spécial

Vue de deux migrants haïtiens qui revenaient de Chili le 7 novembre 2018 Vue de deux migrants haïtiens qui revenaient de Chili le 7 novembre 2018 Photo: Josué Michel

184 migrants haïtiens ont été reconduits à Port-au-Prince à bord d’un Boeing 767 appartenant à l’Armée de l’air chilienne dans l’après-midi du 7 novembre 2018. Onze membres de ladite armée, un médecin et un ambulancier les ont accompagnés. Des organismes de droits humains dont le GARR et Défenseurs Plus,  deux membres du gouvernement haïtien, des représentants de l’ONM, des journalistes haïtiens et étrangers  ainsi que des représentants diplomatiques chiliens ont été au rendez-vous dans le cadre de cet événement.   

D’un air frustré et déçu, des migrants n’ont pas caché leur mécontentement de leur mésaventure au Chili. Tel a été le cas de Daniela et Léon respectivement originaires de Léogâne (Ouest) et des Gonaïves (Artibonite).

Selon eux, les ressortissants haïtiens ne sont plus les bienvenus au Chili ces derniers jours. Le gouvernement chilien aurait accordé la priorité aux Vénézuéliens en raison de la crise socioéconomique à laquelle fait face actuellement le Venezuela. Ce qui rend difficile la vie de nombreux migrants haïtiens qui se retrouvent au pays de Sebastian Piñera.

 « Nous ne pouvons pas trouver du travail. Bon nombre de nos compatriotes crèvent de faim et dorment sur des places publiques malgré le froid. Nous n’avons pas d’autre choix que de retourner dans notre pays.», ont-ils confié au GARR. 

Des migrants dont les parents n’étaient pas présents pour les accueillir ont été contraints de faire la navette sur la cour de l’aéroport.  Ils ont fustigé le comportement des autorités haïtiennes qui, selon eux,  les ont abandonnés sans leur faciliter le retour dans leur ville natale.

Une situation qui a porté le GARR à assurer la prise en charge de certains d’entre eux en dépit de ses moyens financiers limités. Ils ont été nourris puis hébergés dans un hôtel de la zone métropolitaine pendant une nuit. Des frais de transport ont été mis à leur disposition afin qu’ils puissent rentrer chez eux. 

Soulignons qu’au cours de l’arrivée du premier groupe de ces 184 migrants haïtiens, des plats chauds et de l’eau leur ont été offerts par les autorités haïtiennes. 

Certains d’entre eux qui étaient en pleurs, ont refusé la nourriture. Ils ont caché leur visage tout en dénonçant  le comportement de certaines personnes qui s’amusaient à les filmer et les photographier. 

Le GARR déplore l’accueil qui a été réservé aux rapatriés.  Il croit que le gouvernement haïtien pourrait faire mieux pour accueillir honorablement ses ressortissantes et ressortissants. Ces derniers, on se le rappelle, ont fait des débours importants pour aller au Chili. 

Il exhorte les autorités haïtiennes à mieux coordonner leurs interventions en vue d’accueillir dans la dignité les prochains groupes de migrants. Aussi leur demande-t-il d’élaborer un plan de réinsertion au bénéfice de toutes les personnes reconduites en Haïti.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le vendredi, 09 novembre 2018 14:11

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle